Santé de la femme

Santé de la femme

Les hormones jouent un rôle essentiel dans notre corps. De ce fait, il apparait évident que des fluctuations peuvent apporter leur lot de désagréments et d’inconforts, comme c’est le cas lors de la ménopause. En effet, au moment de cette transition qui est caractérisée par l’arrêt complet de la production d’œstrogènes et de progestérone par les ovaires, on peut observer des débalancements et ultimement, des déficits hormonaux. Ceux-ci impactent directement sur la qualité de vie des femmes, qui n’arrivent parfois plus à se reconnaître ou à se comprendre. À la clinique médicales privée Première Ligne, nous sommes fières de pouvoir vous offrir un service de prise en charge et d’accompagnement personnalisé en lien avec l’hormonothérapie.

Notre approche

Nous avons à cœur le bien-être de nos patientes et nous veillons à ce que chacune soit écoutée et comprise. En collaboration avec une infirmière praticienne spécialisée et une infirmière clinicienne, nous offrons un service complet d’évaluation, de prise en charge et de suivi axé sur la gestion des symptômes et l’amélioration de la qualité de vie. À noter que nous préconisons l’utilisation des hormones bio-identiques, qui ont un profil d’action plus sécuritaire et efficace. Nous ne faisons par contre pas de crèmes personnalisées à partir des dosages sanguins d’hormones.

Fonctionnement des rendez-vous

La prise en charge et le suivi s’effectuent en trois temps, en formule hybride.

Lors du premier rendez-vous, vous rencontrez une infirmière clinicienne sur place, à la clinique. Celle-ci complète un formulaire d’évaluation, procède à l’examen physique (auscultation pulmonaire et cardiaque, prise de signes vitaux, poids) et effectue des prises de sang, qui comprennent un bilan général et, selon certains critères, des dosages d’hormones. La rencontre est d’une durée de 45 à 60 minutes.

Le deuxième rendez-vous se déroule en visio-conférence, soit de chez vous ou encore à la clinique, selon votre préférence. Vous rencontrez Amélie Chiasson, l’infirmière praticienne spécialisée. À partir des informations recueillies et des résultats de laboratoire, elle sera en mesure de vous proposer un plan de traitement adapté à vos besoins et vos attentes. Cette rencontre est d’une durée de 20 à 30 minutes.

Finalement, le troisième rendez-vous téléphonique s’effectue avec l’infirmière clinicienne, environs 3 mois après le début du traitement. Le but principal est de voir si des ajustements sont nécessaires.

Coût

250.00$

Première rencontre d’évaluation, incluant les prises de sang et un rendez-vous de suivi avec l’infirmière clinicienne.

130.00$

Rencontre avec l’infirmière praticienne spécialisée et prescriptions.

100.00$

Suivi supplémentaire.

100.00$

Frais d’annulation si le délai d’avis de votre part est de moins de 48h.

Faq

Selon les plus récentes études et lignes directrices, le cancer du sein chez un parent de 1er degré (mère, père, frère, sœur, enfant) n’est pas une contrindication à l’hormonothérapie. Seul le cancer du sein chez la personne souhaitant recevoir les hormones de remplacement est une contrindication.

Certainement! La période de la périménopause débute en moyenne 3 à 5 ans avant l’âge de la ménopause, avec le lot de symptômes qui sont possible de ressentir. Elle peut toutefois se présenter jusqu’à 8 ans avant la ménopause et son intensité est très variable d’une femme à l’autre. De nombreuses possibilités s’offrent aux femmes afin de mieux vivre cette période.

Pour les femmes qui ne souhaitent pas d’hormones de remplacement ou pour celles qui ont des contrindications, il existe d’autres formes de traitement. Quelques médicaments, dont certains de la classe des antidépresseurs, se sont révélés efficaces sur plusieurs symptômes de la périménopause. Des produits naturels sont aussi disponibles, notamment les phyto-oestrogènes, et certaines femmes verront des bienfaits en ayant recours à des thérapies alternatives. Bien entendu, une attention portée aux habitudes de vie est bénéfique pour toutes les femmes!

Ceci est très variable. Comme tout médicament, les hormones nécessitent une période d’adaptation qui sera plus ou moins longue selon les personnes. En général, des effets bénéfiques seront perçus à l’intérieur de quatre semaines, mais certaines femmes auront besoin d’un ajustement de la dose 3 mois plus tard afin d’être satisfaites du traitement.

La période de la périménopause est un moment privilégié pour les femmes de prendre leur santé générale en main. Une amélioration des habitudes de vie aura de nombreux impacts positifs sur la santé, mais également sur la façon dont la transition ménopausique sera vécue. Nous profitons donc de notre rencontre avec vous pour faire le tour de votre santé et vous guider vers une amélioration de celle-ci.

Pendant la période pré-ménopausique, les ovaires cessent graduellement leur production d’hormones féminines, mais cela ne se fait pas de façon linéaire. Le dosage d’hormones nous donne une photo du moment où la prise de sang a eu lieu, mais ne donne pas l’image de l’ensemble de la situation. Les hormones peuvent donc apparaître basses lors d’un dosage et apparaître normales le mois suivant. De plus, les données probantes et les consensus d’experts ne montrent aucun avantage à faire le dosage des hormones chez les femmes ménopausées, car la très grande majorité des femmes répondront adéquatement aux dosages habituels. Seuls un très petit pourcentage des femmes en périménopause n’auront pas le confort espéré avec les hormones bio-identiques courantes et devront être référées en spécialité pour un traitement encore plus personnalisé.